04
2014
Mar

Comment réussir sa cérémonie laïque ?

La cérémonie laïque, vous êtes de plus en plus nombreux à faire ce choix pour vos mariages. Les mariages multiculturels n’échappent pas à la règle, en particulier lorsque les couples ont des disparités religieuses, récemment vous avez pu voir des cérémonies laïques dans les articles suivants : Madina & David, Sara & Joakim, Carine & Mohammed AliHannahlyn & Alaister et bien d’autres. Cependant certains ne savent pas par où commencer, c’est pourquoi je me suis adresser à un spécialiste pour lui demander cette simple question : Comment réussir sa cérémonie laïque ?

Et qui est ce spécialiste me demanderez vous ? L’illustre cérémoniant professionnel de « à deux mains tenant » : Yacine, que je vous conseille vivement si vous en cherchez un (lui ou ses collègues d’ailleurs qui d’après les témoignages sont tous très bons), je vous invite donc à lire ce petit précis

Voilà une formidable question !!
Mais qui n’a pas de réponses dans la mesure où cette cérémonie se doit d’être personnalisée, d’être le reflet d’un couple. Il n’y a donc aucune cérémonie identique, ni aucun jugement possible sur celle-ci : aucune recette toute prête.
Cela parait si simple et si évident… Et pourtant…

Aujourd’hui les cérémonies d’engagement laïques ont le vent en poupe et chacun veut vivre sa cérémonie (et c’est une bonne chose) !
Mais bien que le mot « liberté » soit écrit en grand au-dessus de l’arche (que personne ne regarde sur l’arche, c’est une image…), il y a quelques bases éthiques à respecter. Victime de son succès, ces règles ne sont malheureusement souvent plus respectées. Lorsque ce sont les mariés qui ont tout crée, cela n’est pas trop grave, mais lorsqu’il s’agit d’un officiant « professionnel » c’est un autre problème (la terrifiante « malédiction du copié-collé ») !

Voici donc quelques fondamentaux pour les mariés qui veulent se lancer dans cette aventure formidable :

 

1- Se poser la primordiale question suivante :

 

Pourquoi ? Pourquoi nous souhaitons une cérémonie d’engagement ?
La réponse va conditionner la suite : réfléchir sur son couple, son identité profonde et intime ; la nécessité de faire appel (ou pas) à un professionnel (au moins pour donner des pistes et des conseils) ; la mise en place des valeurs que l’on souhaite mettre en avant pendant la cérémonie.

 

2- Quel officiant pour ma cérémonie !?
Trois possibilités :

  • Les mariés officient eux même: concept assez rare! Il permet de réfléchir profondément sur soi, de mettre en avant de ce que l’on veut. Deux options dans ce cas : *maîtriser 100% de la cérémonie : Malheureusement, trop de maîtrise tue la surprise, et anéantie l’émotion. Or l’émotion est l’un des « piliers » de la cérémonie d’engagement laïque. Faire entièrement confiance aux intervenants et leur laisser carte blanche pour leur texte. Ne leur donner qu’un cadre, et laisser faire les transitions naturellement.
  • Un proche: formidable nouvelle pour vous si un ami, quelqu’un de la famille se sent apte à officier. C’est un rôle exceptionnel pour qui en a : le temps, la carrure, la capacité d’écriture, l’aisance publique ! En effet, une personne qui connait le couple depuis de nombreuses années saura mieux qu’un officiant professionnel parler de choses personnelles en y mêlant son expérience et donc aussi sa propre émotion. Reste à valider s’il a le savoir…
  • Un officiant professionnel : parce que l’on n’a pas toujours quelqu’un près de soi disponible, parce que l’on veut rendre cette cérémonie plus solennelle, parce que l’on souhaite avoir de bons conseils pour la création et quelqu’un qui fasse vivre cette cérémonie ! Excellent choix, mais attention la cérémonie est victime de son succès et se présentent face à vous de nombreux officiants, dont beaucoup profitent de la vague pour se faire un business et sans avoir ni formation, ni éthique.

Comment les différencier ?

Points essentiels à valider : la vision commune de la cérémonie, l’expérience et les recommandations, la nature empathique profonde (et non l’esprit business…) et surtout le feeling que vous créez ensemble ! Impératif feeling pour pouvoir se dévoiler, s’ouvrir à lui (ou elle), se sentir en confiance et faire du jour J pas seulement une relation de simple prestataire mais « amicale ». Le prix n’est pas un critère de qualité, d’un côté comme de l’autre, mais il faut se renseigner sur les officiants.

 

3- Respecter les « piliers »
Il y a des fondamentaux incontournables à respecter au-delà de la « liberté » :

  • L’engagement : point névralgique de la cérémonie.
  • Le cœur : laisser parler son cœur. Laisser s’exprimer le cœur. Le votre, mais aussi celui des autres.
  • Le partage : une cérémonie autour des proches, des amis, de la famille. Ne pas les négliger, mieux, les mettre en avant.
  • L’émotion : laisser rayonner sa personnalité.

Ton plus joli souvenir de cérémonie ?

Impossible de citer un souvenir ou un événement !
Pour la bonne raison que nous officions depuis bientôt 10ans (aïïïïe !!), donc cela fait plus de 240 couples rencontrés à cette seconde, 240 histoires différentes, 240 histoires magiques avec toute une émotion différente !!
Nous officions par Passion et non par Business. Nous y mettons tout notre cœur, notre temps, notre expérience et du coup on est très investit à chaque cérémonie, ce qui peut expliquer nos fous rires et nos larmes avec nos mariés.
Pas de souvenir précis, mais plein de souvenirs précis, et surtout plein de fierté.
Allez, je me lance :

  • La magie d’une cérémonie au coucher du soleil en bord de mer et les pieds dans l’eau
  • L’intrusion de Jack Sparrow pendant un échange des alliances
  • Avoir lancé un Harlem-Shake à la demande de mes mariés
  • Se faire caresser la main par le marié qui pensait qu’il caressait sa femme pendant de nombreuses secondes (je ne vous raconte pas le fou rire ensuite !!)
  • Finir une cérémonie en quasi sanglot
  • Avoir marié deux joueurs de foot célèbres avec leurs mannequins merveilleuses (à 6 jours d’écart !)
  • Faire le tour de France tous les étés et découvrir des mentalités locales (et les boissons qui vont avec…)
  • Avoir officié à l’endroit où Victor Hugo a écrit la majorité de ces livres (au Luxembourg au château de Schengen)
  • Être parti sur l’île de la Réunion pour une superbe cérémonie
  • Pleurer avec le marié, main dans la main, pendant que sa promise remonte l’allée
  • Voir arriver les témoins et les amis habillés en curés et en bonnes-sœurs (surprise)
  • Voir une dizaine de militaires au deuxième rang tous pleurer à chaudes larmes
  • Se sentir un membre de la famille
  • Entendre des compliments merveilleux, les yeux larmoyants, de la part de parents (encore plus fort quand c’est les papas…)
  • Et enfin sans langue de bois, avoir partagé autant de temps, d’intimité avec les mariés qui nous on fait confiance. Avoir envie avec chacun d’eux de conserver des liens forts, mais c’est quasiment impossible… Et c’est très frustrant !!

Crédits

 

Créateur de cérémonie

 

A deux mains tenant: http://a2mainstenant.com/

 

Photographes :
Jean-Louis Brun : http://www.jeanlouisbrun.com/

 

Magali Tinti: http://magalitinti.fr/photographie/

 

Béatrice de Guigné : http://www.beatrice-dg.com/

 

Nathalie Thuet : http://nathaliethuet.com/

0

commentaire pour “Comment réussir sa cérémonie laïque ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *