14
2012
Fév

Mariage à Marrakech : Dikra & Sofiane

Ce mariage me plaît pour la décontraction de ces mariés qui visiblement ont réussi à avoir une ambiance décontractée tout en ayant une réception simple et élégante.  J’aime aussi ce mariage parce que je partage pas mal de point commun avec ces mariés, tout d’abord le choix du lieu qui aurait pu être le nôtre également, et tout plein d’autres prestataires !

En parlant de prestataire vous noterez ici que c’est la première fois que j’ai la chance de pouvoir vous présenter le travail d’un photographe dont j’apprécie sincèrement le travail dont vous apprécierez la finesse,  Ivan Franchet à le don de transmettre et de s’adapter, et il s’agit là de qualités indispensables pour photographier des mariage Cultural & Chic 😉 et moi au travers de ce reportage j’ai vu de l’amour du partage et du fun !

Je ne vous en dit pas plus et vous laisse découvrir ce très joli reportage !

Qui sont nos mariés du jour ?

Dikra, originaire de Bourg-en-Bresse, 27 ans, française et parents originaires du Maroc

Sofiane,  originaire de Paris, 27 ans, français (père Algérien et mère franco-espagnole).

Nous nous sommes rencontrés en 2004 lorsque nous étions étudiants en sciences politiques, nous étions dans le même classe car nous avions choisi la même spécialisation (relations internationales, filière monde arabe). Nous nous sommes mis en couple en 2006, puis Sofiane m’a demandé d’être sa fiancée à Marrakech durant l’été 2008 et a fait sa demande en mariage à Venise à l’été 2010.

 

Nous nous sommes mariés à Paris le 25 juin 2011 et nous avons célébré notre mariage le 16 juillet 2011 à Marrakech.  

 

Nous sommes tous les deux originaires d’Afrique du Nord, Dikra : Maroc, et Sofiane : Algérie, France, Espagne…et sommes nés et avons grandi tous les deux en France. Nous sommes passionnés par les sciences politiques, le Monde Arabe, la littérature française et les voyages.

Quelles étaient vos premières idées pendant les préparatifs, avez-vous pu tout mettre en place ?

Nous voulions un endroit magique et une atmosphère qui nous touche et nous ressemble, d’où l’idée de faire un mariage d’inspiration « 1001 nuits ». Nous avons vécu tous les deux à Damas, en Syrie, et au début on avait pensé à célébrer notre mariage là-bas, mais très vite, on s’est rendu compte que ce serait compliqué. Puis, nous voulions mettre en avant nos racines nord africaines et notre culture maghrébine. Le Maroc s’est alors imposé car, dans le monde arabe, il n’y a pas un pays qui fasse plus 1001 nuits en termes d’architecture, de lumière et d’atmosphère. Le choix final s’est porté sur Marrakech car ce fut une ville symbolique pour notre couple et parfaite pour faciliter la venue de nos invités.

Notre mariage s’est déroulé en 3 temps :

–      La famille de la mariée : Nous nous sommes d’abord mariés religieusement un an avant le mariage civil, à Bourg en Bresse, et seule la famille proche était présente (environ 40 personnes). A l’occasion d’un grand repas, une « tolba » (un petit groupe d’hommes savants dont un imam) est venue chez mes parents (Dikra), les hommes et les femmes étaient dans deux pièces séparées, ils ont dicté à Sofiane ses devoirs en tant qu’époux devant témoins et ont récité des sourates pour bénir notre union. Puis, nous avons fêté l’événement en tenue traditionnelle dans le restaurant de mes parents où le décor est d’inspiration marocaine.

–      La famille du marié : Le 25 juin 2011, nous nous sommes mariés à la mairie de Paris XI, l’ensemble des invités à Marrakech était convié à assister à la cérémonie civile. Sofiane est venue me chercher accompagné de sa famille, de ses témoins et d’une dakka marrakchia. Nous avons rejoint nos invités à la mairie et après la cérémonie civile nous avons fêté avec nos invités, et les passants, notre union en musique et en distribuant des dattes fourrées et des gâteaux traditionnels sur le parvis de la mairie. Puis, nous sommes allés nous faire prendre en photo dans un parc avec des amis proches. Le soir, dans le jardin de la tante de Sofiane, une soirée réunissant familles et proches amis (environ 80 personnes) était organisée avec au programme diner libanais, musique orientale et occidentale.

–      L’événement des mariés : Nous avons organisé une belle célébration à Marrakech qui se déroulait sur deux jours. Le vendredi 15, l’ensemble de nos convives étaient invités à partager un goûter chez O’Atlas, en mode décontracté : tous avaient accès à la piscine, au hammam, au jacuzzi ainsi qu’à la salle de sport, et nous avions prévu chichas, musique, fruits frais, sorbets, cocktails et macarons pour tout le monde. Le « plus » de l’après-midi était la présence d’une dame du hénné: chacun pouvait avoir son tatouage et pour finir, assister au traditionnel hénné de la mariée (mains et pieds !). Le but de cette journée était de réunir tout le monde dans une ambiance chaleureuse afin que nos invités fassent connaissance et que tout le monde s’amuse et profite de la piscine et du soleil…même les mariés ! Le lendemain, était le grand jour : nous avons donné rdv à nos invités à partir de 18h sur la terrasse de l’O’ATLAS. Nous avons fait notre entrée en dromadaires, avec le coucher de soleil en toile de fond.L’instant était magique ! Accompagnés par les gnawas, nous sommes allés saluer nos convives sur la terrasse, avons partagé quelques danses avec eux, puis avons rejoint la Negafa pour commencer les changements de tenues. Les invités ont été invité à rejoindre leur table au bord de la piscine et nous avons alors suivi la coutume en apparaissant tour à tour avec le palanquin, la robe du hénné, etc. jusqu’à la robe indienne. Nous avions tout programmé pour préserver une belle ambiance avec chacune des apparitions en robe, le défilé du repas avec serveurs en tenue traditionnelle, puis le superbe numéro des jongleurs de feu, des danseuses du ventre et enfin lâché de ballon au moment de la pièce montée. Tout avait été programmé avec l’ensemble des prestataires à la minute près afin d’éviter tout temps mort : le travail en amont a été plus qu’éreintant, mais le jeu en valait la chandelle ! A 3h du matin, la pièce montée faisait son apparition et Sofiane et moi-même nous changions pour la dernière fois (tenue décontractée) pendant que l’orchestre laissait place au DJ pour terminer sur des sons plus occidentaux… jusqu’à 7h du matin, heure à laquelle nous nous jetions dans la piscine avec les derniers convives ! Après cette soirée pleine de bonheur, nous nous retrouvions dans notre suite romantique.

  • ·      Côté traiteurs, nos avions misé sur le traditionnel : lait aromatisé à la fleur d’oranger et dattes fourrées à l’entrée, buffet sur la terrasse, puis amuses bouches orientaux (briouates, etc.), pastilla aux fruits de mer, farandoles de salades traditionnelles, tajines de veau, abricots – pruneaux – amandes, plateaux de fruits frais, pièce montée, pâtisseries et homme du thé tout le long de la soirée et harira dattes et chebakias à partir de 5h du matin.
  • ·      Côté photo : nous avons sélectionné Ivan Franchet car son travail sur son site web nous a bluffé et après l’avoir rencontré, nous confirmions notre envie de travailler avec lui car il est très humain et chaleureux…en plus d’être un excellent photographe !
  • ·      Côté musique : des gnawas, un orchestre de musique orientale, chaabi, et raï puis un DJ avec musique moderne (rap US, Funk, raï n’B, house)
  • ·      Côté animation : négafa, jongleurs/cracheurs de feu, danseuses orientales, et ballons.

     Comment avez-vous traduit vos passions, origines le jour de votre mariage ?

Nous voulions un mariage qui nous ressemble. Contrairement au mariage orientaux où l’on invite tout le monde, nous avons choisi nos invités, nous les connaissions tous. Dikra a grandi dans un foyer où l’ouverture d’esprit et les traditions marocaines sont très présentes, Sofiane est le fruit d’un couple mixte qui a toujours été très proches de ses origines algériennes et toujours été très fier de son côté parisien. Nous avons donc eu un mariage religieux oriental, un mariage civil occidental, une journée de fête occidentale, une célébration d’inspiration oriental, nos invités venaient du monde entier (Algérie, Maroc, Bénin, France, USA, Canada, Emirats, Bahrein, Chili…), ils étaient de toutes les confessions, de différentes origines, de différents milieux sociaux, j’ai porté des robes occidentales, des robes orientales (dont la fessia en plein mois de juillet car je suis de Fès !), nous avons dansé sur des musiques orientales et occidentales avec un orchestre traditionnel et un DJ moderne, l’alcool n’était pas servi à table, mais les convives qui désiraient boire pouvaient se servie au bar…bref, un mariage multiculturel et chaleureux !

Nous avons choisi le thème des « 1001 nuits » et les couleurs que nous voulions étaient le blanc et la couleur prune. Nous avions décliné cela aux petites tajines, sur lesquelles étaient inscrits nos prénoms en calligraphie arabe, pour les dragées, la pièce montée (chocolat blanc, fruits rouge, macaron à la violette), les cartons d’invitations étaient blanc également avec nos prénoms calligraphiés en arabe de couleur prune, idem pour le livre d’or. Les chaises et la déco de table respectaient le thème également.

Concernant les tenues, j’ai porté : ma robe de mariée ivoire, la robe blanche et argentée pour l’entrée en palanquin, la robe verte et grenat pour la robe de hénné, la robe bleu et argentée pour le dîner, la robe fassi ivoire d’après dîner, la robe berbère blanche et jupon prune/fuchsia, une robe indienne ivoire, puis une robe de bal blanche.

Sofiane, de son côté, portait son costume de marié et a également effectué quelques changements de tenues, notamment une djellaba traditionnelle et une tenue indienne.

     Quel est votre plus joli souvenir ?

Notre plus beau souvenir s’est produit plusieurs fois lors du mariage : ce sont tous les regards complices que nous échangions le long de la soirée. Nous étions à la fois heureux, comblés, fiers et plus amoureux que jamais. Ce sont des moments où nous cherchions à capturer des instants magiques pour les graver à jamais dans nos mémoires.

    Des conseils aux futurs mariés ?

Chercher à faire un mariage qui vous ressemble et entourez vous des personnes qui vous sont précieuses. Investissez vous au maximum avant afin d’éviter les mauvaises surprises et, si possible, dresser le « scenario idéal » de votre soirée et réunissez l’ensemble de vos prestataires afin de bien définir les tâches de chacun, ce que vous attendez d’eux, à quel moment de la soirée. Avec un minimum d’organisation, de la patience et un soutien mutuel sans faille, on arrive à tout !

Je remercie tout spécialement ce charmant couple d’avoir pris sur leur précieux temps pour répondre à ces quelques questions avec tant de précisions et toujours avec ce même esprit de partage !

Merci à vous Dikra et Sofiane Plein de bonheur et douce St Valentin !

Jackie du O Atlas a été notre hôtesse

Aicha de l’Art de la mariée notre négafa

Ivan Franchet pour la photographie

Zakya de Deux maîtres traiteurs

Nourredine pour l’orchestre (et le DJ) : voir avec Aicha la négafa

Crédit
Photographie : Ivan Franchet 

0

commentaire pour “Mariage à Marrakech : Dikra & Sofiane”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *