28
2013
Fév

Emilie Iggiotti : Photographe MyCwC {Sélection 2013}

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais au commencement du blog j’avais entrepris de vous présenter mes coups de coeur photographiques. Suite à vos mails me demandant des listes de photographes s’adaptant aux différentes cultures (à ce propos je reviendrai râler un peu sur le sujet… ), j’ai décidé de reprendre cette rubrique, qui comme je vous le disais ici sera composée de photographes dont la réputation n’est plus à faire mais aussi des jeunes artistes prometteurs d’ici et d’ailleurs.

Pour débuter cette année 2013 (très en retard je vous l’accorde) j’ai le plaisir de vous proposer d’en savoir un peu plus sur Emilie Iggioiti, dont le nom ne vous ai certainement pas inconnu, puis qu’elle a été publiée sur les plus grands blogs français et américains tels que La mariée aux pieds nus ou encore Style me pretty.

Voici donc l’interview de la première photographe CwC de 2013 Emilie Iggiotti que vous avez connu sur le nom de Amy Punky, accompagné de ses photos préférées?

Emilie, peux tu nous en dire un peu plus sur toi et ton parcours ?

« Je suis Emilie, j’ai 30 ans et des poussières et je suis mariée. Je suis originaire de l’Ile de La Réunion, j’ai vécu en France pendant plus de 10 ans et je vis maintenant à Montréal. J’ai une formation de juriste mais je me suis tournée vers la photographie en 2009 après une longue période de de chômage et un ras le bol de mon métier de juriste. »

Photographe de mariage une évidence ? Qu’est ce qui t’as poussé vers cette spécialité ?

« Non pas au départ, mais très vite cela m’est paru comme la discipline que j’aime le plus. »

Est-ce qu’un ou plusieurs photographes t’ont inspiré à l’époque, d’autres t’inspireNT t ils encore aujourd’hui ?

« En 2006, je suis tombée sur le site de Nate and Jaclyn Kaiser, alias The Image is Found, un couple d’américains photographes de mariage qui ont révolutionné ma vision de la photo de mariage. C’est là que j’ai compris que la photo de mariage pouvait être moderne, fun, pas kitsch et créative.

Aujourd’hui, j’admire le travail de José Villa, Elizabeth Messina, Fer Juaristi, Jonas Peterson et bien d’autres. Ce sont des gens qui font de la photo de mariage un art à part entière, loin des clichés de la photo de mariage kitsch, ringarde et pas originale. »

J’ai la chance d’avoir présenté quelques un de tes reportages sur My cultural wedding chic, est ce un choix de ta part d’aller vers ses mariages aux cultures variées ou les mariés viennent à toi naturellement ?

« Les mariés viennent à moi naturellement, mais je dois avouer que j’aime particulièrement les mariages où les cultures se mélangent. Venant d’une île comme La Réunion, où le mélange des cultures est tout simplement un art de vivre, il est normal que je sois naturellement attirée par ce type de célébrations. »

Tu as récemment émigré Outre Atlantique, est que ce déménagement te fait voir ton métier différemment ?

« Je crois que je suis devenue encore plus sensible à la symbolique du mariage, aux raisons pour lesquelles deux personnes décident de s’unir pour la vie. J’attache une grande importance à mes mariés, à ce qu’ils aiment dans la vie, à comment ils voient leur journée de mariage. J’essaie vraiment de capturer les petits détails de la journée qui peuvent sembler insignifiants aux personnes étrangères à un mariage mais qui, pour les mariés et leur famille, représentent quelque chose d’important. »

Vas-tu continuer à couvrir des mariages en métropole, continuer à parcourir le globe ou te concentrer vers des mariages outre Atlantique ?

« J’ai envie de continuer à venir occasionnellement en France pour couvrir des mariages, j’aime voyager, donc je ne dirai pas non à un mariage dans un pays étranger et j’espère faire beaucoup de mariages au Canada. Bref, j’ai envie de tout ça à la fois. »

On t’a connu sous le pseudonyme d’AmyPunky, pourquoi ce changement ?

« Au Québec, la loi oblige à utiliser des termes français pour son nom de business ou alors son vrai nom. Montréal représente un nouveau départ pour moi et j’attendais la fin de ma saison 2012 en France pour célébrer cette nouvelle aventure comme il se doit. »

Quelle destination ou type de mariage aimerais tu suivre en 2013 ?

« Je n’ai pas vraiment de “mariage type”, je dirai que j’ai juste envie de photographier des beaux mariages, de faire de belles photos et de laisser à mes mariés de beaux souvenirs. »

 

A très bientôt pour une prochaine découverte photographique peut être mais toujours CwC !


0

commentaire pour “Emilie Iggiotti : Photographe MyCwC {Sélection 2013}”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *