07
2012
Nov

Mariage latin à Montréal : Elena & Roberto

Aujourd’hui je vais vous présenter une union qui m’a émue et m’a touchée par sa simplicité, sa sincérité mais aussi par la douceur de ces images tout en légèreté.  Ces amoureux de Montréal se sont unis en tout petit comité, mais à voir les photos on ressent tellement de tendresse de la part de ces proches qui les entourent qu’assurément ils n’avaient guère besoin d’être plus nombreux.

Leur photographe Ariane de Palacio m’a servie de traductrice et nous en dit un peu plus sur ces mariés et leur belle et simple journée.

Leçon du jour : Pour un joli mariage avant d’avoir besoin d’un gros budget, on a surtout  besoin d’amour et de complicité.

« Elena et Roberto: Elle est espagnole et lui péruvien… en couple depuis cinq ans, ils habitent entre l’Espagne et Montréal, où ils voudraient installer définitivement leur nid et construire leur vie de jeune mariés.

La rencontre: en Espagne, à Madrid, d’où est originaire Elena. Complices depuis le premier regard, ils ont dès lors déplacé des montagnes pour être ensemble pour de bon. Après quelques années en Espagne et quelques autres (trop!) séparés par un océan, ils ont décidé de se dire oui l’an passé… »

« Les préparatifs: Il s’agit d’un mariage qui jongle entre tradition et modernité. Moderne par son intimité : le premier cercle des amis proches et de la famille immédiate. Moderne aussi par son approche: Elena est catholique, Roberto est juif et ils se sont mariés civilement ici, au Canada. Moderne, enfin, car Elena n’a pas sacrifié à la règle qui veut que les mariés passent à la fois la plus belle et la pire des journées de leur vie et m’a confié qu’elle avait un mantra tout au long de ces préparatifs: pas de prise de tête! Elle voulait avant tout passer un moment inoubliable et profiter de ses proches.
Traditionnel aussi, et dans les moindres détails: la panique de dernière minute pour trouver quelque chose de bleu, quelque chose de vieux, quelque chose de neuf et quelque chose emprunté; les oeufs à Santa-Clara, la patronne des jeunes mariées espagnoles; quelques grains de riz lancés en l’air pour célébrer les jeunes tourtereaux comme c’est l’usage dans ce pays… »

« Aidée de sa soeur et de sa meilleure amie venues de Madrid pour l’occasion, Elena a dessiné et confectionné elle-même sa robe et sa voilette dans une dentelle vintage, tout en finesse et très inspirée des années 30. Les accessoires? Un magnifique éventail espagnol et des bijoux de famille… »

« Le D-Day : Pour faire une petite entorse à la tradition, les filles sont restées à l’hôtel tandis que les garçons ont passé la veille du grand jour à l’appartement du couple. J’ai suivi les préparatifs d’ Elena qui furent remplis de rires et aussi d’émotion: sa maman ne pouvait être présente pour des raisons de santé et est restée en Espagne…
Nous avons rejoint les garçons (et un Roberto très nerveux!) au palais de justice où nous avons attendu patiemment notre tour en plaisantant et en riant.
Bonne surprise, l’officier qui a célébré la noce parlait espagnol et s’est avérée d’une gentillesse et d’une chaleur très agréable, donnant à la cérémonie un tour très personnel et sympathique: pas du tout ce à quoi s’attendaient nos deux amoureux à qui on avait promis une formalité expéditive et froide!
Après la noce, nous avons rejoint le Plateau pour un dîner tardif dans un des meilleurs restaurants péruviens en ville, le Mochico, célèbre (et à raison, je les ai goûtés!) pour ses cocktails péruviens, en particulier le fameux Pisco Sour… »

« Espagnole par mon papa, j’avais juste à fermer les yeux pour retomber dans l’accent de mon pays. Amoureuse de l’Amérique du Sud, j’ai aussi savouré le si joli accent péruvien, chaud comme un bon Pisco…
Ce beau couple (dedans et dehors!), qui s’illumine lorsqu’ils sont ensemble, m’ont donné tout ce dont je rêve chez des clients : un mariage intime, vrai et chaleureux, l’expression de cette culture latine où les émotions ont la part belle et où la photographe que je suis finit par « tomber en amitié » avec la noce et reste prendre des verres avec les mariés… Du pur plaisir ».

Que dire de plus … J’aime ces mariages qui tout en suggestions nous emmènent si loin !

Crédit
Photographe : Ariane de Palacio

1

commentaire pour “Mariage latin à Montréal : Elena & Roberto”

  1. Emilie

    28 novembre 2012, à 20:52

    Oh j’aime ce mariage et les photos d’Ariane sont parfaites. Un très beau reportage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *