24
2012
Sep

Mariage franco indien au château de Méry Graffi & Sébastien

Coucou tous !

Me voilà enfin de retour avec le reportage d’un bien joli mariage français, et pour fêter la réouverture du blog je respecterai votre vote presque unanime en publiant un très joli mariage indien.

La publication de ce jour, me fait d’autant plus plaisir que cette union a été couverte par Amélie Soubrié d’Instants capturés, cette talentueuse photographe a été l’une des premières à accepter de me confier son travail et quelques mots que vous pourrez lire très bientôt dans l’onglet prestataire.

Revenons-en à ce joli mariage franco indien, qui a débuté par une demande en mariage à Central Park (oui oui elle y a eu droit, et oui on a le droit d’être jalouse), pour avoir lieu cette année, dans le beau château de Méry qui, pour l’occasion, aura été décoré de manière fabuleuse !

Je vous laisse donc découvrir ce très joli reportage ainsi que le témoignage de Graffi :

Nous nous sommes rencontrés en classe préparatoire à Saint-Louis (Paris) et nous ne nous sommes plus quittés depuis ! On a continué tous les deux à HEC où nous sommes partis effectuer un stage en césure à NYC. C’est là qu’a eu lieu la demande. Après une promenade en calèche à Central Park, une séance shopping chez Macy’s, un combo sushis / cerises devant Dragon Ball Z, Sébastien s’est agenouillé. Alors que je pensais qu’il avait perdu quelque chose, celui-ci m’a fait sa demande.

Quelle a été la réaction de vos familles à l’annonce de votre mariage ?

Du côté de chez Sébastien, l’annonce a « coulé de source » ; de mon côté, ça a été un peu plus épique mais finalement, à force de rencontres et de conviction, Sébastien a été accepté et mes parents le considèrent même comme leur fils dorénavant. Nous nous sommes donc mariés le 23 juin 2012 à Rueil-Malmaison (maire + église). La réception a eu lieu le même jour au Château de Méry (Méry-sur-Oise).

Quelles étaient vos premières idées pendant les préparatifs, avez-vous pu tout mettre en place ?

Comme nous avons eu un an et demi pour préparer le mariage, on a eu la chance de pouvoir faire tout ce que nous souhaitions faire.

Racontez votre journée :

9h : RDV de Graffi chez son coiffeur à Paris

10h40 : départ de Graffi pour Méry-sur-Oise (avec 40 min de retard !)

11h30 : arrivée de Graffi au Château de Méry et début du maquillage dans la serre du Château. Pendant ce temps, Sébastien arrive également au Château et se tient au loin pour ne pas voir la mariée avant qu’elle ne soit complètement préparée.

12h30 : enfilage de la robe de mariée (après un déjeuner sur le pouce), mise en place du bibi (que Graffi a fait coudre sur-mesure par une Américaine parce qu’elle désespérait de ne pas trouver ce qu’il lui fallait à Paris) et séance photo de la mariée.

13h15 : séance photo de couple (on a préféré faire les photos avant pour, d’une part, n’être que deux lors de la découverte de la mariée par le marié et, d’autre part, pour éviter de faire attendre les invités après).

14h45 : départ pour Rueil-Malmaison

15h28 : arrivée sur le parvis de la mairie, après une course folle en robe de mariée dans le parking Vinci de l’hôtel de ville, pour une cérémonie qui débute à 15h30.

16h : sortie de la mairie et photos de groupe.

16h35 : départ, à pied, vers l’église à travers le centre-ville de Rueil, particulièrement animé ce jour-là pour la fête du commerce

16h45 : début de la messe. Puis aura lieu l’échange des alliances (apportées par Panurge, le mouton en peluche de Sébastien) et l’attache du thali – collier indien qui fait office d’alliance pour les Sri Lankais.

18h : sortie des mariés avec jeté de lavande et départ pour le Château de Méry en berline blanc nacré très légèrement décorée, comme le voulait la mariée (simplement quelques fleurs, quelques rubans, et un panneau « Just Married » réalisé par ses soins).

19h : arrivée au Château de Méry pour le cocktail en extérieur. Deux caricaturistes étaient présents ; ce qui a énormément plu aux invités. Sébastien a également profité de cet instant pour faire valser Graffi. Et c’est aussi à ce moment qu’a eu lieu le lancer du bouquet de la mariée.

19h45 : Graffi quitte le cocktail pour aller se changer et passer « à la mode indienne ». Le maquillage et la coiffure sont refaits. Et elle enfile un sari. Sébastien la rejoint pour se mettre également en tenue indienne traditionnelle.

20h45 : les invités rentrent dans la salle. Pour y accéder, il faut emprunter un escalier. En bas, les 2 sœurs des mariés les accueillent – l’une avec un plateau de sucre candy et l’autre, avec de l’eau de rose. Pour s’installer, les invités passent devant une table d’accueil sur laquelle sont disposées des petites boîtes contenant des friandises aux senteurs indiennes. Ces boîtes indiquent le nom de l’invité et la table à laquelle il est.

21h : arrivée des mariés dans la salle et début d’une courte cérémonie indienne (échange de colliers de fleurs, cérémonie d’accueil et allumage du kuttu velaiku).

21h15 : discours des mariés et début du repas. S’enchaîneront :

  • Mise en bouche
  • Entrée
  • Feu d’artifice
  • Plat
  • Powerpoint préparé par les mariés avec les photos de leurs invités
  • Conversation skype avec un des oncles de Sébastien qui n’a pas pu venir
  • Fromage
  • Jeu « Elle ou Lui » des mariés, préparé par les soins de la sœur de la mariée
  • Dessert
  • Un jeu de gages pour les invités (ils devaient se passer un foulard de main en main jusqu’à ce que la musique s’arrête et, à ce moment-là, celui qui avait le foulard en main se voyait imposer un gage)
  • Arrivée du gâteau surmonté par des figurines que la mariée a déniché chez une créatrice japonaise (un petit cochon et une grenouille qui sont à leur effigie). Les mariés se le partagent ainsi qu’une coupe de champagne (les coupes ont été conçues par la mariée).
  • Soirée dansante qui a mélangé musiques françaises et indiennes. Un buffet était à la disposition des invités (le gâteau, des mignardises et du café).

Dans la salle, il y avait également un corner avec un livre d’or personnalisé avec nos photos et une urne fabriquée par la mariée. La tante de Sébastien y a également mis en place un puzzle géant à partir d’une photo des mariés.

Un brunch était prévu pour les invités le lendemain mais nous n’y avons pas assisté parce que nous partions, tous les deux, à Orlando pour notre voyage de noces.

Quelles sont vos origines ou passions ?

Je suis d’origine sri lankaise et c’est la raison pour laquelle l’acceptation de Sébastien par ma famille a été un peu compliquée.

On a tenu à faire un mariage mixte jusqu’au bout. On était typé « Français » jusqu’au cocktail inclus (je portais une belle robe de mariée blanche avec bibi et de petits gants alors que Sébastien arborait un gilet de costume avec pochette et chapeau) ; puis « Indiens » pour la suite (j’étais en sari et Sébastien en kurda). Cela se traduisait également dans le décor : très blanc et épuré pour la partie « française » et rouge/doré et chatoyant pour la partie « indienne ».

Quel est votre plus joli souvenir ?

Pour Sébastien, c’est la découverte de la mariée et son arrivée dans l’église. Pour moi, c’est la réaction de Sébastien en me découvrant.

Quels conseils donneriez vous aux futurs mariés ?

  • S’y prendre tôt, minimum un an à l’avance (surtout pour la réservation de la salle et du traiteur).
  • Ce qui nous a aidé : boucler une « chose » par semaine et du coup, on ne s’est pas retrouvé acculé par le temps et tout était prêt deux semaines avant le jour J.
  • Faire le déroulé extrêmement précis du jour J pour voir ce qu’il manque encore. Typiquement, Graffi avait oublié de prévoir la tenue qu’elle porterait lors de son coiffage / maquillage.
  • Tout déléguer : le jour J, les mariés ne doivent rien avoir à faire. Par exemple, l’installation du Powerpoint a été confiée à l’un des oncles de Sébastien, l’animation a été confiée à la sœur de Graffi, etc.
  • Ne pas oublier que c’est son mariage et que ça n’arrive qu’une fois dans sa vie. On peut demander conseil, mais il faut surtout faire ce que l’on veut.
Crédits
Le lieu de réception : Le Château de Méry, http://www.chateaudemery.fr I La photographe : Amélie Soubrié, http://instants-captures.fr | Second shooter : Audrey Roscop I Le vidéaste : Les Yeux du Goupil, http://www.lesyeuxdugoupil.com I La maquilleuse : Andrée-Line Dumont, http://www.andree-line.book.fr I La décoratrice : Scène d’un jour, pas de site Internet (scenedunjour@wanadoo.fr)

6

commentaires pour “Mariage franco indien au château de Méry Graffi & Sébastien”

  1. ganya

    19 juillet 2015, à 10:10

    Magnifique tant au niveau du décor qu’au niveau de l’histoire de votre rencontre…!

  2. Arman Molavi

    29 juillet 2014, à 08:22

    Les couleurs sont magnifiques, et les mariés sont superbes. J’adore ce genre de mélange lors des mariages. Bravo pour les photos et félicitations aux mariés !

  3. Andrée-Line Dumont

    11 octobre 2012, à 22:16

    Je tombe par hasard sur le blog et le reportage dont je n’étais pas au courant! Je n’ai eu que l’envers du décor ce jour là (je suis la maquilleuse) et me réjouis de voir le splendide marige qu’ils ont eu!

  4. Les Papiers Pimpants

    24 septembre 2012, à 22:41

    Ce blanc immaculé et toutes ces couleurs ensuite, c’est vraiment incroyable. Les deux se mélangent à merveille, quelle chance d’avoir pu réaliser deux univers aussi différents en un seul évènement.

    La journée semble magique!

  5. Clumsy

    24 septembre 2012, à 19:19

    MAGNIFIQUE !!! un très beau mariage 😉

  6. Villenave Héloïse

    24 septembre 2012, à 19:17

    Superbes mariés, wouaouuuuuuu! et sublime mariage tout en couleur… Félicitations aux mariés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *