20
2016
Oct

Mariage en Tunisie entre tradition et modernité {Soraya & Ahmed}

J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui un ravissant mariage en Tunisie  : L’union de Soraya, tunisiene et Ahmed, egyptien.

Soraya a eu la gentillesse de partager sa magnifique histoire d’amour avec beaucoup de sincérité, vous y trouverez à travers son histoire beaucoup de conseils. Son histoire est pleine de respect, de tendresse… Au delà de l’euphorie de la fête c’est vriament son témoignage qui me touche.

J’espère que vous apprécierez autant que moi l’histoire de leur jolie rencontre, la profondeur de leur amour, et la douceur transmise par les images de leur photogrpahe de mariage : Annie Gozard.

  • Les amoureux

Nous nous sommes rencontrés au Caire, Egypte, lorsque j’y ai passé un an pour apprendre l’arabe. Ahmed est égyptien et travaillait en Allemagne, et il était rentré au Caire pour faire le service militaire obligatoire. Lorsque le service à commencé, nous ne nous sommes pas vus pendant 18 mois. Il n’était pas autorisé à avoir un téléphone dans le camps et parfois je n’avais pas de nouvelles pendant 40 jours d’affilés. Ça a été très dur, d’autant plus qu’au moment de la séparation nous n’avions été ensemble que quelques mois. Je ne croyais pas aux relations longue distance et je ne pensais pas que ça marcherait ! Et pourtant, lorsque nous nous sommes retrouvés à Tunis (d’où mon père est originaire) 18 mois plus tard, c’était comme si nous n’avions jamais été séparés.

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-1

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-2

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-3

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-4

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-5

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-6

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-7

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-8

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-9

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-10

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-11

 

  • La demande

C’était en Tunisie, lorsqu’il est venu rencontrer mes parents et ma famille. A ce moment là nous ne nous étions pas vus depuis 18 mois et n’avions été ensemble que quelques mois avant la séparation, mais nous n’avions aucun doute sur le fait nous étions faits l’un pour l’autre. Il a rencontré ma famille et tout le monde l’a tout de suite adopté. Nous sommes partis nous promenés seuls au centre-ville, deux jours avant son départ. Nous avons déjeuné dans un super petit restaurant près de la grande Mosquée Zitouna. Et là nous nous sommes dit : « et si nous fêtions nos fiançailles demain, avant d’être séparés à nouveau ? » Nous avons célébré nos fiançailles avec ma famille le lendemain. Notre seul regret : ses parents et frère et sœur n’ont pas pu nous rejoindre à temps.

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-22

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-23

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-24

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-25

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-26

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-27

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-28

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-29

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-30

  •  Les préparatifs

De ce côté, j’ai eu beaucoup de chance car ma tante s’est occupée de pratiquement tout ! Je n’ai eu qu’à lui dire ce dont nous avions envie et elle a tout organisé pour nous. Heureusement, car le mariage s’est déroulé en Tunisie et il aurait été très difficile pour moi de tout planifier à distance.

 

  • Le mariage

Nous avons fait toutes les fêtes traditionnelles tunisiennes. Il y a d’abord eu la cérémonie, à laquelle seules les femmes proches de la mariée assistent. C’est la première soirée d’application du henné. En Tunisie, on applique le henné trois soirs de suite pour qu’il soit très foncé pendant le mariage.
Il y a ensuite eu la fête de l’outia, ou « fête de la mariée » dans la maison familiale. Traditionnellement, seules les femmes y assistent car c’est l’équivalent d’un enterrement de vie de jeune fille. Mais nous avons invité les proches des deux familles, hommes et femmes, car c’était l’occasion de célébrer tous ensemble. J’ai porté un caftan marocain puis une robe traditionnelle syrienne.
Enfin, il y a eu la fête du mariage à l’hôtel à laquelle étaient invités nos familles et amis (une centaine de personnes). La fête était superbe. Nous avons réussi à éviter ce qui ne nous plait pas dans les mariages traditionnels (entre autre, le trône sur lequel les mariés sont normalement assis toute la soirée, la musique traditionnelle à très haut volume et la clim’ à fond les ballons), tout en mélangeant traditions et modernité. Nous avons demandé au musicien d’inclure des chansons égyptiennes dans son répertoire, ce qui a ravi mon beau-père ! C’était une fête très réussie.
Les trois fêtes nous ont coûté moins de 10,000€ grâce au taux de change et grâce au fait que deux d’entre elles étaient organisées chez mes grand parents.

 

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-31

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-32

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-33

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-34

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-35

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-36

 

  • Votre plus joli souvenir

Le souvenir qui m’émeut le plus est lorsqu’Ahmed m’a vue dans ma robe de mariée pour la première fois. Notre photographe Annie lui avait demandé de se mettre dos à la porte et de se retourné que lorsque j’étais sortie. Nous étions tellement heureux d’être enfin à ce grand jour, après tant d’épreuves ! Il était beau et tout excité, et moi je me sentais comme une princesse.
Mon souvenir le plus rigolo, c’est le lendemain du mariage, lorsque nous avons remis nos vêtements de mariage pour aller faire une séance photo avec Annie dans les ruines des Termes d’Antonin à Carthage. Je n’avais pas peur de salir ou d’abimer ma robe, puisque le mariage était déjà passé, et nous avons escaladé les ruines joyeusement pour prendre de chouettes photos !

 

  • Vos conseils

Lorsque nous avons annoncé notre mariage, nous avons été confrontés à plusieurs réactions surprenantes et pas toujours agréables. Un certain nombre de personnes autour de moi étaient très septique parce que nous avions été séparés pendant si longtemps et parce que, suivant nos traditions, nous n’avions jamais vécus ensemble. « Et s’il était différent une fois que vous vivez ensemble ? », « Et si tu l’avais idéalisé pendant tout ce temps et tu étais déçue après le mariage ? », « Tu n’as que 24 ans, pourquoi se marier si jeune ? » C’était très désagréable pour nous car nous étions très heureux et excités de cette perspective et nous aurions aimé que tous nos proches partagent notre bonheur et notre excitation. Mon conseil est donc de ne laisser personne vous rendre malheureux à la veille de votre mariage. Leurs inquiétudes ne sont le reflet que de leurs propres peurs. Si vous savez que c’est le bon et si vous vous sentez prête, il n’y a aucune raison d’hésiter. Rapprochez vous de ceux qui vous apportent du bonheur et éloignez vous de ceux qui vous apportent de la négativité au moins jusqu’à la fin du mariage ! Cela fait maintenant un an que nous avons célébré notre mariage et nous sommes plus heureux et amoureux chaque jour.

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-37

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-38

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-39

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-40

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-41

blog-mariage-2017-photographe-annie-gozard-42

  • Les bonnes adresses

– Le lieu : Hôtel Mövenpick, Gammarth, Tunis. C’est un très bel hôtel et très classe. La formule hôtel, à mon avis, plus intéressante qu’une salle des fête car les hôtels en Tunisie organisent le repas et la décoration, y compris les fleurs. C’est donc un gain d’énergie et d’argent.

– Photographie : Annie Gozard est venue de France pour photographier notre mariage et je la recommande sans aucune hésitation !!! Non seulement elle est très sympa, mais en plus elle fait des photos magnifiques.

– Les tenues
J’ai acheté ma robe de mariée à Pronuptia au Canada. Ce qui est super au Canada, c’est que le taux de change dollars canadiens-euros est très intéressant et surtout, ils soldent les robes de la collection précédente. Du coup, j’ai eu un très bon prix. Il est très intéressant de regarder les collections en soldes des années passées car après tout, une robe de mariée est une robe de mariée !!
J’ai commandé mes tenues traditionnelles sur mode et caftan  , un site que je recommande absolument car les caftans sont très beaux. J’ai commandé deux caftans dont un pour ma belle-mère et nous n’avons pas été déçues ! Ils étaient exactement comme sur les photos, très classes et fait avec de beaux matériaux.
Ahmed a acheté son costume chez De Fursac.


0

commentaire pour “Mariage en Tunisie entre tradition et modernité {Soraya & Ahmed}”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *