01
2013
Mar

Union franco-japonaise: Thomas & Tomoe

Autant vous le dire en ce moment je suis ravie des reportages que je vous propose sur le blog, en effet à l’instar du mariage d’Elisabeth et Philippe de cette semaine, Tomoe et Thomas vont nous faire voyager entre la France et le Japon, mais pas que !

En effet nos amoureux ce sont rencontrés en Irlande, et l’une des passions de notre mariée: Tomoe, est le voyage, avec ces éléments comment ne pas faire le parfait mariage so cultural et so chic.

Voici donc le très joli récit du marié oui oui c’est bien Thomas et les très jolies images de l’as de coeur photographie pour leur mariage en France.

« Thomas français 29 ans et ma fiancée Tomoe, japonaise 26 ans, nous nous sommes rencontrés en Irlande. J’étais là-bas pour perfectionner ma maîtrise de l’anglais et elle y était pour suivre un cursus d’anglais à l’université de Dublin. C’était au mois d’août 2009. Nous nous étions aperçu une fois à l’université mais nous avions seulement échangé quelques mots. Il se trouve que lors d’un week-end prolongé, nous nous sommes retrouvés tous les deux à Cork (dans le sud de l’Irlande) complètement par hasard. Il s’est également avéré que nous logions dans le même hôtel. Après ça nous ne nous sommes plus quittés.

Ensuite, après un séjour prolongé chez elle au Japon, nous nous sommes installés en France. Et au mois de mai 2011, lors d’un week-end sur les côtes Normandes, je lui ai demandé sa main. »

 

 

  • La réaction des familles

Thomas : « Mes parents ont été très contents que nous leur annoncions. Ils avaient déjà rencontrés plusieurs fois Tomoe et ils l’ont tout de suite apprécié. Aucun problème de ce côté là ! »

Tomoe : « Mes parents ont été contents, ils aiment bien Thomas et comme il est venu les voir au Japon, ils étaient rassurés. Mais en même temps ils étaient un peu triste car nous leur avons également annoncé notre intention de nous installer en France ».

  •  Le mariage

Nous nous sommes mariés en trois fois à vrai dire. Notre mariage civil a été célébré en janvier 2012 dans ma commune natale (Saint-Etienne). Il n’était pas possible de réunir nos deux familles et nos amis en un même lieu au même moment, nous avons donc opté pour un mariage au Japon et un mariage en France. Les deux fêtes ont eu lieu au mois de mai 2012. La première au Japon à Maebashi (dans la préfecture de Gunma) et la seconde en France à Pluvy (dans le Rhône).

Pour le mariage civil ce fût simple : seulement ma famille et nos témoins. Rien d’extravaguant, nous avons seulement choisi le restaurant (l’auberge des Templiers à la Fouillouse), la pièce montée a été dégusté chez ma sœur.

Pour nos deux fêtes de mariage nous avons fait un peu plus compliqué : au Japon, les mariages s’organisent généralement avec l’aide d’un « wedding planner » (qui s’occupe de tout préparer à parer de nos desiderata). Nous avons choisis de faire notre mariage dans un restaurant italien : Cento.

 Les mariages japonais sont très courts, 3h-4h maximum (comparé au standard français où l’on a tendance à faire la fête jusqu’au petit matin) et ont lieu la journée (il arrive très souvent que des gens doivent aller travailler ensuite). Donc nécessairement, le planning est très chargé mais pas de panique : notre wedding planner veille au grain et chaque étape de la fête est parfaitement orchestrée. On passe de la cérémonie de mariage (avec échanges des vœux et des alliances, discours de nos témoin et signature de nos vœux de mariage) au repas (avec des animations prévues par nos invités entre chaque plat) jusqu’à la découpe du gâteau pour finir en tout en émotion lorsque Tomoe lit une lettre écrite pour ses parents (ce qui est la tradition, au Japon la femme quitte sa famille pour rejoindre celle de son époux).

En France, nous avons voulu faire un mariage beaucoup plus « relax » pour la France. Nous étions essentiellement entre amis et donc nous avons cherché à passer le plus de temps possible avec eux dans une bonne ambiance. Pour ouvrir les festivités à l’extérieur, nous avons refait une « mini-cérémonie » très simple avec arrivée en voiture dans le parc du château et échanges des alliances avant d’enchaîner sur un buffet toujours en extérieur. La journée était magnifique et nous avons pu faire toutes nos photos à l’extérieur dans le parc. À la tombée de la nuit, nous sommes passés à table à l’intérieur. Le reste de la soirée est assez simple : discours du marié, entrée, vidéo faite par les mariés (nous avons voulu faire ça pour retracer un peu notre parcours et tous les allers-retours France-Irlande-Japon que nous avons eu l’occasion de faire avant de nous installer), plat de résistance, surprises organisées par la famille et nos amis, dessert, et fête jusqu’aux aurores.

 

Comment avez-vous traduit vos passions, origines le jour de votre mariage ?

« Nous n’avons rien fait de particulier en ce sens. Nous avons préféré privilégier la convivialité et passer plus de temps avec nos convives (surtout à cause de la distance).

Toutefois, lors du mariage au Japon, mes parents avaient prévu une bonne bouteille de champagne (de la maison Pâques) pour offrir à un des hommes célibataires de l’assemblée (le bouquet étant bien entendu réservé aux jeunes filles). Ils avaient également prévu des petits ballotins de chocolats de la maison Weiss pour chacun des invités ».

  • Votre plus joli souvenir

  • « Japon : Tomoe a été très touchée par tous les témoignages d’affection de ses amis. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé le sens de la fête et le souci du détail des festivités japonaises.
  • France : Ce que nous avons apprécié le plus c’est surtout d’avoir tous nos amis français mais aussi d’Irlande et d’Écosse avec pour ce jour inoubliable. »

  • Conseils aux futurs mariés

« Si vous choisissez de faire un mariage sur un modèle similaire, soyez rigoureux dans l’organisation. Les dates, les listes d’invités, les préparatifs et tout ce qui va avec sont à faire en double et il faut veiller à ne rien oublier.

Si vous en avez la possibilité (ou si comme au Japon c’est l’usage) de passer par un wedding planner, c’est le top du top. Si nous avions dû préparer les deux fêtes en organisant tout nous même, je ne sais pas si nous y serions parvenu avec les mêmes résultats ».

 

Crédit
Photographie France : L’as de coeur

5

commentaires pour “Union franco-japonaise: Thomas & Tomoe”

  1. David

    19 avril 2013, à 23:31

    Vraiment de superbes photos et un magnifique mariage. Je vous connais pas personnellement et je suis arrivé ici pour X et Y raisons, mais vraiment très beau… !

  2. Madame Happy

    4 mars 2013, à 13:31

    Superbe mariage!!! La mariée est trop jolie…et ces chaussures bleue!!! AHHHHH

  3. Agnès

    1 mars 2013, à 10:19

    Très beau mariage, merci aux mariées pour ce récit!!
    Félicitations à eux!

  4. Ulije

    1 mars 2013, à 09:55

    J’adore le japon alors forcement ça me parle ! Et ce kimono est très beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *